mercredi 7 mai 2008

Truc n°63 : Amap'orte

Ce vilain jeu de mots pour vous parler des Amap.
Une AMAP est une Association Pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne.

Comment ça marche ?

De façon simple. Le principe repose sur la volonté d'un groupe de personne à consommer mieux et plus juste. Un agriculteur tendant vers une agriculture biologique, propose chaque semaine un panier de légume de saison pour une somme fixe. C'est l'agriculteur qui décide du contenu du panier.
Les participants de l'AMAP signent un contrat avec l'agriculteur, s'engageant à récupérer leur panier chaque semaine. En règle général, les contrats sont signés pour six mois.

Les avantages ?
1. Savoir qui cultive les légumes. En règle général, l'agriculteur est sur place lors de la distribution.

2. Connaitre la personne à qui nous donnons un coup de main, car c'est une véritable aubaine pour l'agriculteur d'avoir une rentrée fixe d'argent.

3. On ne nous propose que des légumes de saison . La nature n'est pas malmenée.

4. Le prix des légumes.

5. Le gout des légumes.

6. La découverte de légumes que nous n'achetons jamais (dernièrement pour moi: les épinards frais. miam).

7. Les légumes sont produits localement.

8. Court-circuiter les intermédiaires.

9. La rencontre de personne regardant dans le même sens.
... Il y en a sans doute d'autres .

Les inconvénients ?
1. Une sortie d'argent immédiate, juste pour des légumes. Mais ce n'est pas le calcul qu'il faut faire. Sur le long terme, c'est rentable aussi pour le consommateur.

2. Un panier non retiré est un panier perdu. C'est inscrit noir sur blanc dans le contrat. Donc, pas de surprise.

3. Les paniers peuvent être plus ou moins pleins en fonction de la production. Mais, là encore, l'agriculteur à intérêt de jouer le jeu. Si les paniers ne sont pas remplis sur plusieurs semaines, il ne manquera pas d'en être averti.

4. Tomber sur des légumes qu'on n’aime pas. Ça peut arriver.

5. Gérer les plus ou moins. Une fois qu'on a son panier, il faut soit faire le complément pour nourrir toute la famille, soit faire attention que rien ne s'abîme avant d'être consommé. (Faut pas jeter la nourriture hein! c'est pas bien ça.)
...là aussi je vous laisse la liberté d'en trouver d'autre.

Pour info, l'AMAP dans laquelle je me suis inscrit a été prise d'assaut dès son ouverture, il y a six mois en arrière. Il y avait 50 participants. Pour la saison d'été, nous sommes 60. Des personnes ont été refoulées par manque de place. Aujourd'hui notre Amap propose autre chose que des légumes et je gage que toutes les Amap vont ouvrir leur rayon d'action sur des fruits, des fromages, du vin, etc.

Pour le vilain jeu de mots, il faut comprendre "À ma porte", car les légumes consommés dans les amaps sont cultivés localement. Je sais c'est moyen, mais il faut les trouvés les idées :o)

1 commentaire:

Stéphane a dit…

Salut Tygo

T'as oublié un avantage de taille : la convivialité.
Et puis un inconvénient qui devient vite une sorte de plaisir : l'aide directe, sur place, dans la propriété au producteur sous forme de travaux des champs (les enfants adorent) ou d'aménagement (clôtures, montage de structures...)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...