samedi 27 décembre 2008

Truc n°237: rapportez vos médicaments à la pharmacie pas à la poubelle

En suivant ma sœur à Montréal, j'ai découvert que certaines pharmacies ont un guichet spécifique et bien indiqué pour inciter les personnes à rapporter leurs vieux médicaments. En effet, il ne faut pas les jeter à la poubelle car les médicaments contiennent des substances qui ont besoin d'un traitement particulier (pour en savoir plus, cliquez ici).

"Lorsque des médicaments d'ordonnance ou en vente libre sont jetés à la poubelle ou jetés dans l'évier ou les toilettes, les composés chimiques peuvent aboutir dans l'approvisionnement d'eau ou le sol".

Quel contraste entre générations :
- d'un côté ma sœur qui dépose ses vieux médicaments à cette pharmacie à Montréal,
- de l'autre, ma grand-mère qui refuse de le faire car elle suspecte son pharmacien à Paris de revendre les médicaments.

5 commentaires:

stef a dit…

Je les rapporte toujours, même si j'ai entendu dire que certaines pharmacies les jetteraient direct ... à la poubelles :-o

Anonyme a dit…

Pour info

"Cyclamed : nos médicaments pour soigner les incinérateurs

tox@
cniid.org mardi 17 février 2009

Faites un test : demandez à votre pharmacien ce que deviennent les médicaments non utilisés (MNU) et leurs emballages que vous lui ramenez. Il vous répondra probablement qu'ils serviront à chauffer ou à éclairer des logements. S'il tient ce discours, vous aurez la preuve qu'il a bien appris le nouveau discours de Cyclamed, en charge du devenir des MNU. S'il est plus franc ou mieux informé, il vous dira que vos médicaments partent tout simplement dans un four d'incinérateur.

Officiellement, ce nouveau système d'élimination des médicaments et de leurs emballages mis en place par Cyclamed est entré en vigueur depuis le 1er janvier 2009. Précédemment, les médicaments collectés étaient envoyés dans des pays en voie de développement et la solution n'était pas meilleure. De nombreux dysfonctionnements et dérives avaient été constatés : l'organisme avait notamment été épinglé en 2005 par un rapport de l'IGAS (Inspection générale des affaires sociales).

Encore une fois, la solution de facilité que constitue l'incinération évite de mettre en place les vraies solutions : réduction et recyclage des emballages de médicaments mais aussi et surtout la réduction de la « survente » de médicaments. Rappelons que dans plusieurs pays, les pharmaciens proposent la vente de médicaments en « vrac » et ne fournissent ainsi que la stricte quantité nécessaire, ce qui évite le gaspillage et réduit les dépenses de santé. Ce nouvel épisode Cyclamed vient illustrer, une fois de plus, la mauvaise application de la « responsabilité des producteurs ». Mais l'industrie du déchet et celle du médicament n'y trouveront sûrement rien à redire...

Sébastien Lapeyre"

Ripe Green Ideas

nieniece a dit…

Bonjour,
je ne les donne surtout pas à la pharmacie, comme dit précédemment c'est brûlé.
Mon mari les emporte soit au Sénégal, soit au Maroc, en distribution directe pour les communs, à nos médecins locaux pour ceux à utiliser avec précaution.
La notion de "précaution" est bien différente dans un pays comme le Sénégal où les gens ne vont même pas chez le médecin. J'y ai appris aux gens à se servir du thermomètre, j'ai soigné les abcès des bonnes (autrement elles ne changent pas leur pansement et ne font pas couler le pue), j'ai emmené une femme ayant perdu les eaux depuis 3 jours chez une sage femme, au dispensaire, ils lui disaient d'attendre, ...

nieniece a dit…

Bonjour,
je ne les apporte surtout pas à la pharmacie, comme dit précédemment ils sont brûlés!!!!
Nous les emportons soit au Sénégal soit au Maroc où ils servent à soigner ... c'est bien leur utilisation, n'est-ce pas ?

nieniece a dit…

Désolée, je pensais avoir perdu mon 1er message, lol!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...