lundi 31 mars 2008

Truc n°26 : Entretien annuel d'amélioration

Pour ceux qui ont des entretiens annuels d'évaluation ou des entretiens équivalents avec leur chef de bureau ou leurs employés: on vous évalue et vous évaluez les employés sur vos/leurs performances professionnelles et vos/leurs objectifs atteints. Faites-en sorte qu'on vous évalue et que vous les évaluez aussi sur des objectifs verts : réduction de consommation de papier, de cartouches d'encre, de déplacements en voiture, avion, etc. Ce que vous estimez bien adapté selon votre métier.

Il s'agit de récompenser ceux qui font des efforts. En effet, si vous commencez à mesurer de telles consommations ou actions, c'est le début de leur gestion!

"Make green discussion a part of your existing office peer review. If it gets measured, it gets managed"

dimanche 30 mars 2008

Truc n°25 : J'adhère

J'ai pris conscience de l'importance d'adhérer à une association. Le discours des associations environnementales ont d'autant plus de poids qu'elles ont d'adhérents.

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) a je crois 43000 adhérents. En Angleterre, son équivalent a environ 1 000 000 d'adhérents. L'importance de ce dernier dans les négociations et dans les actions est donc très importante.

En France, on sympathise tous, moi la première, mais on n'adhère pas. C'est culturel apparemment.

Mais le truc d'aujourd'hui c'est : si vous voulez contribuer à promouvoir des idées vertes adhérez à une association. Celle de votre choix, locale ou nationale, celle qui représente le mieux vos idées. Il y a une diversité d'associations qui ont besoin de soutien.

Personnellement, je vais adhérer à l'une des 300 associations qui compose France Nature Environnement (FNE), car le travail de cette association est très constructif bien qu'elle soit peu connue du public. (Ce sera la FRAPNA)

NB 1 : pour ceux qui sont la région centre, Nature Centre, qui existe depuis 28 ans, sera peut être en liquidation judiciaire, or cette association fait un travail énorme sur le terrain avec que 9 salariés...

NB 2 : j'ai posté un petit article sur mes impressions du congrès pour les 40 ans de FNE qui a eu lieu vendredi dernier (cliquez-ici). J'étais très surprise de voir que la moyenne d'âge était au-dessus de 50 ans (ou plus). Il faut aussi que les plus jeunes apportent leur expertise et soutiennent les assoc.

PS : indiquez ici les noms des assoc que soutenez pour donner des idées aux autres.

samedi 29 mars 2008

Truc n° 24 : Exit l'eau de Javel !

Les publicités hygiénistes jouent à fond la carte de la peur de la maladie et de la contamination bactérienne.
Penser aseptiser sa maison de fond en comble reste du domaine de l'utopie : ouvrez simplement une fenêtre et voilà votre intérieur de nouveau "contaminé".

Nul besoin donc de répandre partout des litres de Javel !

Si ce n'était qu'absurde !
C'est aussi et surtout extrêmement nuisible et dangereux pour l'environnement :

- On ajoute à des produits déjà néfastes des polluants supplémentaires, sans utilité dans le cadre d’un entretien régulier. Les agents tensioactifs des produits nettoyants on déjà une action antibactérienne suffisante.

- Ces produits perturbent l’équilibre bactérien des habitations. En effet, notre habitation contient des germes pathogènes qui vivent en équilibre avec d’autres, non pathogènes. Si cet équilibre est perturbé, certains germes pathogènes vont se développer au dépend des autres et augmenter le risque de contamination et de maladie.

- L’eau de Javel contient du chlore. Lors de sa production, de son utilisation puis de son rejet avec les eaux domestiques, le chlore libéré peut se combiner à des molécules organiques (contenues dans les sols, les eaux et l’air) et former des organo-chlorés, composés toxiques, persistants et qui s’accumulent dans les chaînes alimentaires. Certains d’entre-eux sont cancérigènes et/ou mutagènes. Il en est de même lorsque de l’eau de Javel est versée dans une cuvette de WC où subsiste de l’urine.

- Si les eaux usées sont évacuées vers une fosse septique, l’apport régulier d’eau de Javel peut compromettre les équilibres biologiques de la fosse et donc son bon fonctionnement.

- Le stockage et l’utilisation d’eau de Javel à la maison comportent des risques pour la santé. En effet, ce produit est à l’origine d’accidents domestiques.
Utilisée en mélange avec des produits d’entretien contenant de l’acide (détartrant, nettoyant pour sanitaires, anti-rouille,...), un dégagement gazeux survient et peut provoquer des effets tels que l’irritation des muqueuses et des yeux, des maux de tête, des nausées,... Cela peut aller jusqu’au développement d’un oedème pulmonaire avec risque de complications infectieuses. Si l’eau de Javel entre en contact avec de l’ammoniaque, c’est un gaz plus dangereux encore qui se forme et qui peut provoquer des dommages importants aux poumons.
Les centres Anti-poisons relatent de nombreux accidents dont les victimes sont des enfants qui ont ingéré, par mégarde, de l’eau de Javel. Heureusement, ils sont rarement mortels.
(Lire l'intégralité de l'article sur ecoconso.be)

Il est très facile de se passer de Javel en la remplaçant par des huiles essentielles aux propriétés antibactériennes et antimicrobiennes (lavande, eucalyptus, tea-tree, citron).
(Se reporter au Grand Ménage de Raffa ou à l'excellent livre de Laurel Vukovic)

Photo prise sur ouverture-facile.com

vendredi 28 mars 2008

Truc n°23 : Je ne change que la tête !

Quand j'entends qu'il est conseillé de changer sa brosse à dents tous les 3 mois, je me demande vraiment ce que je fais avec la mienne parce que en 3 mois, j'en use facilement 3.

Mais pour éviter de jeter toute la brosse, j'ai adopté un modèle qui me permet de ne changer que la tête.

On peut facilement trouver ces modèles en magasins bio, pharmacies ou sites internet bio.

jeudi 27 mars 2008

Truc n°22 : Comment éviter l'aspirateur ?

L'aspirateur c'est pratique, mais c'est électrique.

Le balai peut le remplacer une fois sur trois. L'astuce pour aider : couvrir le balai avec un vieux collant filé (donc réutilisé).
Il faut le frotter avant et avec l'électrostatisme la poussière y adhère beaucoup mieux.

D'accord, ce n'est pas le truc le plus sexy, mais bon, toutes les idées contribuent, non?

mercredi 26 mars 2008

Truc n°21: Les idées de moindre impact

Le truc du jour c'est d'avoir des objets qui ont le moindre impact sur l'environnement, à l'instar de ce porte savon : c'est une pierre trouvée au cours d'une randonnée.
Le jour où je n'en voudrais plus, je la remettrai dans la nature.

Aucun impact pour la fabrication de ce porte savon, aucun impact pour sa fin de vie.

Qui dit mieux en éco-conception?

mardi 25 mars 2008

Truc n°20 : Changement de destination

Au lieu de devenir de suite un déchet... une 2e vie.

C'est décidé : je ne jette plus les enveloppes. Toutes deviennent des listes de courses, de choses à faire avant d'être recyclées.

Comme ça, plus besoin de blocs notes, de post-it, etc.

Et hop! Une économie de plus.

lundi 24 mars 2008

Truc n°19 : Plus de billets moins de carte bleue

Les petits commerçants s'en plaignent : les banques leur prennent de plus en plus d'argent en frais divers, et surtout autour des règlements par carte bleue qui sont à la charge du commerçant.


Mon petit boucher (le bon) paie entre 300 et 500€ de frais bancaires (carte bleue compris par mois). C'est donc nous qui payons indirectement si on y réfléchit.

Un copain en thèse analyse le cercle vicieux qui s'est installé et qui a coincé les commerçants qui n'ont plus le choix. Et en plus cet argent prélevé n'est probablement investi dans des projets très éthiques...

Bref, le truc du jour pour moi aujourd'hui, c'est de toujours avoir des espèces pour payer notamment chez les petits commerces et d'éviter la carte bleue autant que possible.

dimanche 23 mars 2008

Truc n°18 : Je nettoie mes vitres et miroirs avec du vinaigre blanc

Avec les quantités de pluie (voire de neige chez certains) qui viennent de s'abattre sur le pays, vos vitres et autres baies auront bien d'un petit coup de propre.

Saviez-vous que le vinaigre blanc vous donnera un résultat parfait ?
A utiliser bien sûr avec des chiffons en tissu et même pour certains du papier journal.

Résultat tout aussi impeccable sur les miroirs.

Photo : luxe.campagne.free.fr

samedi 22 mars 2008

Truc n°17 : Exit les jetables au féminin

Savez vous qu'il existe une alternative écologique aux 10 000 tampons et serviettes qu'une seule femme utilise en moyenne dans sa vie ?

Une coupe menstruelle en silicone médical souple et transparent, ou en caoutchouc à peu près de la taille d’une tétine de biberon", à 30 euros pour un usage à l'infini...

A vos CUP les filles !!!

Schéma de l'installation de la coupe la marque Mooncup :


Truc n°16: Ajouter un couvercle sur le feu


Couvrir les casseroles lorsque l'on fait bouillir de l'eau, c'est 30% d'économie de gaz !

Truc n°15 : Trouver une boucher qui se pose des questions


J'ai toujours eu l'impression qu'en achetant mes oeufs chez le boucher avec ma petite boîte réutilisable était une bonne action. Mais ô quelle surprise quand j'ai pris la peine de regarder le n° sur ses oeufs dans leur gros beau panier en osier sur le comptoir...ça commençait par un "3"...

Autrement dit ce sont des oeufs de poules élevées en cage.

Comme tout consommateur je me suis fait avoir par la présentation (panier en osier = campagne).
J'ai demandé au boucher s'il avait des oeufs avec le n° 0 ou 1, mais il ne savait même pas de quoi je parlais. Si les bouchers ne se renseignent pas sur les conditions d'élevage des produits qu'ils achètent ils nous rendent pas grand service.


Rappel concernant les numéros sur un oeuf, si le premier chiffre est un

n°0 = poules élevées en plein air (bio)


n°1 = poules élevées en plein air


n°2 = poules élevées au sol


n°3 = poules en cages, aussi appelé les batteries.


Vous pouvez télécharger le dépliant ici sur le site de la Protection mondiale des animaux de ferme (PMAF) auteur de ce dépliant. (Pas besoin de l'imprimer, les infos sont faciles à retenir une fois lues).

ps. pour la petite histoire, je n'en ai pas acheté...

vendredi 21 mars 2008

Truc n°14 : Je repasse mon linge en une seule fois

Saviez-vous qu'en repassant les vêtements en fonction de vos besoins :
- "Tiens je mettrais bien cette jupe ce matin, oups, un peu froissée quand même la jupe !"
vous multipliez les temps de chauffe de votre fer et vous pouvez consommer jusqu'à 50% d'énergie électrique en plus !

Mieux vaut donc s'installer confortablement (devant la TV, en écoutant la radio ou sa musique préférée) et s'attaquer résolument à la pile de linge qui attend dans sa corbeille !

Photo trouvée sur brocanteur.files

jeudi 20 mars 2008

Truc n°13 : Je pense à sortir mes aliments à l'avance du congélateur

Nous prenons souvent prétexte du manque de temps pour cuisiner à la va-vite : j'ouvre mon congélateur, j'attrape un truc et hop, dans le micro-ondes !

Pourquoi ne pas prendre 5 minutes pour réfléchir au repas du lendemain et sortir dès la veille ce dont on a besoin (un plat déjà préparé, la viande nécessaire pour votre pot-au-feu...).

Placé dans le frigo, cela décongèlera tranquillement et sera prêt à être cuisiné pour votre prochain repas !

mercredi 19 mars 2008

Truc n°12 : J'achète raisonnablement sur Internet

Les sites de ventes ont explosé sur Internet, nous permettant d'acheter n'importe quel produit ou service.

Attention cependant à ne pas se laisser griser par cette facilité apparente !

Attendez d'avoir besoin de plusieurs articles, ou même regroupez vos commandes à plusieurs avant d'acheter : vous générerez moins d'emballage et de trafic de camions et de camionnettes sur les routes.

Pensez à vérifier aussi la provenance de l'article, vous éviterez ainsi de faire venir un malheureux CD de Nouvelle-Zélande comme c'est arrivé chez nous il y a quelques mois !

mardi 18 mars 2008

Truc n°11 : Je boycotte les magasins qui laissent leurs portes ouvertes


Dans la même veine du ras-le-bol exprimé à propos des cafés qui chauffent leurs terrasses, j'ai décidé de ne plus faire aucun achat dans un magasin qui laisse ses portes ouvertes quand il fait froid et le chauffage à plein régime à l'intérieur, ou l'inverse : quand il fait chaud à l'extérieur mais la clim' est à plein régime à l'intérieur....

Qui veut payer les factures d'énergie des inconscients?

D'où l'idée d'une campagne qui aurait comme slogan: "Ferme-la" (la porte bien sûr).

Ou "Shut it" (en anglais).

Regardez cette petite vidéo à propos de "la pollution à la con ou pourquoi les magasins laissent la porte ouverte". C'est édifiant!

lundi 17 mars 2008

Truc n°10 : Rendre ses collants durables en les repassant

Conseil auquel j'avais du mal à croire, mais c'est vrai, le fait de repasser ses collants et ses bas avec un fer à repasser (à une température adaptée pour le nylon) les rend plus résistants, donc plus durables...

Photo prise sur collants.fr

dimanche 16 mars 2008

Truc n°9 : Exit le papier essuie-tout

Réduire ses déchets passe basiquement par la non-production de déchets.

Le papier essuie-tout est omniprésent dans nos intérieurs et même s'il est écolabellisé, un déchet évité est toujours un déchet de gagné !

Alors, place aux chiffons, torchons (les vieux draps trouveront une nouvelle vie), éponges, lavettes et autres serpillières qu'il suffit de passer à la machine à laver entre deux utilisations !

samedi 15 mars 2008

Truc n°8 : Utiliser la chaleur résiduelle

Pour tous ceux qui se font à manger sur des plaques électriques.
Selon ce que vous faites cuire, éteignez la plaque de cuisson plus ou moins 10 min avant le temps estimé de fin de cuisson, tout en laissant poële ou casserole sur la plaque.

Le temps que mettra la plaque à refroidir naturellement terminera la cuisson et permettra d'économiser de l'électricité.

La même démarche peut d'ailleurs s'appliquer à certains types de radiateurs (dont j'ai oublié le nom) qui chauffent et refroidissent progressivement, fermez le robinet plus tôt que prévu, vous n'attraperez pas la mort et vous ferez des économies.

(Merci à Nonolerobot pour sa contribution.)

vendredi 14 mars 2008

Truc n°7 : Exit l'adoucissant, bienvenue les méthodes plus douces

Les adoucissants classiques contiennent de l'ammonium de chlorate qui nuit à une partie de la vie aquatique et peut provoquer des symptômes d'allergies et de l'asthme. En plus, en ces temps de pouvoir d'achat malmené, c'est un produit cher.

Son remplacement beaucoup moins nocif à tous égards est très peu cher : le vinaigre blanc (1€ la bouteille qui dure longtemps, qu'on peut aussi acheter par bidons de 5l). Ça adoucit le linge, et surtout vous remarquerez que vos serviettes n'auront plus cette odeur de moisi qu'elles avaient après une ou deux utilisations (l'adoucissant en fait ralenti le séchage à l'air des serviettes épaisse et provoque une odeur de moisi).
On peut même rajouter quelques gouttes d'huile essentielle de son choix (lavande, orange, citron, patchouli...) pour donner un parfum personnalisé à son linge.

Et j'en profite pour indiquer le très bon guide gratuit proposé par Raffa et Cie pour ce qui ne l'ont pas déjà adopté. Il y a toutes les recettes simples, efficaces et pas chères, et écolos...

jeudi 13 mars 2008

Truc n°6 : Partagez gel douche et shampoing en famille

En moyenne nous avons 20 produits dans notre salle de bain et chaque année nous dépensons 205 euros par personne pour les renouveler.

C'est un poste important au sein d'une famille, qui impacte la santé, l'environnement avec le rejet des déchets et le budget.

Alors, plutôt que d'accumuler les flacons de 250 ml sur le rebord de la baignoire avec chacun son parfum, optons pour des bouteilles familiales de gel douche et shampoing, avec des formulations saines (bio), biodégradables, et concentrées, et en choisissant des parfums légers et neutres qui conviennent à tous.

mercredi 12 mars 2008

Truc n°5 : Plus de diners à emporter avec emballages inutiles

Quand on est débordé par le travail, la vente à emporter est très pratique mais la quantité de déchets inutiles déprimante.


Depuis une semaine je descends chercher à manger avec mes récipients, version tupperware mais en verre. Les commerçants sont surpris au début, mais adhèrent à l'idée avec un grand sourire (car en plus ça leur fait économiser de l'argent).

Pour l'instant, personne ne m'a fait de réduction, mais je sens que ça pourrait se faire.... à suivre.

mardi 11 mars 2008

Truc n°4 : Grande consommation, grands contenants

Lorsqu'on me demande d'apporter "un truc à boire" à une soirée (au hasard, de la bière), plutôt que d'acheter un pack de 12 canettes en verre de 25cl, j'apporte des bouteilles de 75cl. D'autant que ce format de bouteille n'est pas réservé à la Pills ou la Kronenbourg : on trouve de bonnes bières en version 75cl.

Ma résolution pour les prochaines soirées : quand je choisis d'apporter du vin, plutôt que d'apporter 3-4 bouteilles, faire l'effort d'aller chez un caviste pour trouver un cubi de 3 litres (dur de trouver du bon vin en cubi en grande surface...)

Deux précisions :
- gardez vos accusations d'alcoolisme pour vous, je suis susceptible ;-)
- et doucement sur l'alcool, quand même : Mangezbougez.fr :-P

lundi 10 mars 2008

Truc n°3 : Je traque les bouchons dans la salle de bains

Les cheveux et autres matières organiques sont une source de bouchons dans les canalisations. Après la douche, le bain ou la coiffure, il suffit de les récupérer et de les jeter dans la poubelle, afin d’éviter ces désagréments.

Et en cas d'évacuation un peu bouchée ou pour un entretien régulier, au lieu de se jeter sur sa bouteille de Destop, il suffit de suivre la recette indiquée

dimanche 9 mars 2008

Truc n°2 : Je boycotte les restos et bars avec terrasses chauffées

A partir d'aujourd'hui je suis le mouvement lancé par par Denis Delbeq d'Effets de Terre qui appelle au boycott: "Avouez que le chauffage en extérieur a quelque chose d’absurde. Laisser allumé des heures durant un réchaud à gaz sous prétexte de garder sa clientèle est une vaste connerie. Un gros réchaud, avait calculé l’Energy Saving Trust l’été dernier, brûle un kilo de propane à l’heure, et rejette pas loin de trois kilogrammes de gaz carbonique dans le même temps. En Grande-Bretagne, on dénombre plus d’un million de ces réchauds, qui se vendent toujours comme des petits pains… Faites le calcul. Ça en fait des tonnes de CO2 inutilement dépensées".

En boycottant de tels restos et bars, je ne participe pas à cette "connerie" et je ne paie pas leurs factures de gaz...je l'ai dit à mon café local que j'allais changer, mais sans aucun succès (en plus, ils laissaient les portes grandes ouvertes pour pas que les clients dehors se sentent exclus!).

Bref, j'ai marché ce matin à la recherche d'un nouveau café à adopter sans chauffage extérieur. Et je suis bien heureuse de ma trouvaille avec un patron de bar et une clientèle très sympas, où le café est à 1€10 en salle (au lieu des 2.20 des cafés avec chauffage extérieur).

Y a du bon en changeant ses habitudes.

samedi 8 mars 2008

Truc n°1: Exit le sèche-linge


Toute l'année, même l'hiver dès qu'il y a un peu de soleil, le linge sèche...Pas besoin d'un sèche linge, juste un peu de temps pour accrocher et ranger. Le linge sent meilleur, votre facture d'électricité baissera, et vous récupérerez de la place chez vous, comme Agnès.

Un petit rebord de fenêtre parisien suffit même pour sècher le linge en hiver.

Photos: Théo la photo et Ripe Green Ideas
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...