lundi 17 janvier 2011

Truc n°573: Bébé arrive : avez-vous besoin de tout ça?

Par nature, le jeune parent est un peu anxieux : plein de bonnes intentions, mais en même temps la peur de mal faire est forte. Les industriels l’ont bien compris, qui s’engouffrent dans cette angoisse pour vendre aux parents toutes sortes de solutions miracles pour leur bonheur et celui de leur bébé : cosy, transat, balancelle, baby-cook, portique et tapis d’éveil, etc… Objets qui encombreront votre intérieur, qui parfois ne vous serviront jamais car finalement inadaptés, dont l’usage sera éphémère et dont il faudra très rapidement se débarrasser, soit en les donnant, soit en les vendant, soit (absolument anti-écologique !!!) en les mettant à la benne…

La question est donc : aurez-vous vraiment besoin de tout ce barda ? Si ces question vous concernent, je vous conseille vivement de lire cette discussion, qui m’a beaucoup appris et aidée avant la naissance de ma fille.
Et ici un petit truc tout simple que j'ai pratiqué : le portique d'éveil fut une cordelette tendue entre deux chaises, où j'accrochais un peu n'importe quoi qui puisse être intéressant et sans danger pour un bébé - ne pas laisser sans surveillance bien sûr... !

10 commentaires:

Abonéobio a dit…

A la recyclerie d'Emmaus sur Angers il est possible d'acheter du matériel de périculture à tout petit prix : exemple un transat à 10 euros, un cosy (pour la voiture) à 15 euros, ...L'occasion de donner plusieurs vies à ce qu'on aurait acheté en magasin et de rendre service aussi à des parents.

Anonyme a dit…

Une initiative à souligner : le département du Territoire de Belfort aide les familles à budget modeste en leur louant pour un prix modique le siège enfant. Et ce depuis au moins 15 ans.

grenouille a dit…

Certes, les meubles d'occasion sont utiles si on a le sentiment d'en avoir besoin... Ne serai-ce que le siège bébé, par exemple. Et de fait, en en trouve partout, du matériel d'occasion !

Mais même si ça ne coûte rien, je trouve que se demander si ces objets seront vraiment utiles est une bonne question : je trouve que c'est aussi une question sur sa relation à l'enfant (de quoi a on envie ? De l'enfant, ou du matos ?), et sur ses envies de légèreté - beaucoup d'amis sont impressionées de nous voir partir en vacances en train et avec enfant si volontiers. Mais puisqu'on n'a presque rien à transporter, c'est facile !!!
Enfin, vu le nombre de gens qui désencombrent sur ce blog, voilà un autre avantage : c'est du futur désencombrement en moins ! ;-)

Clémentine a dit…

Ce que je trouve le plus difficile est de freiner la fièvre acheteuse des gens autour de nous (qui attendons notre premier lutin), notamment des grands-parents et des oncles/tantes ! Ils partent tous d'un bon sentiment, et c'est d'autant plus difficile de leur dire : "non, on en veut pas !" Et ils sont peut être aussi un peu tous persuadés que si nous n'avons pas tous les objets qui existent pour bébé, l'organisation autour de lui sera moins facile, et ils souhaite nous les offrir ...

Anonyme a dit…

pour la fièvre acheteuse autour des futurs parents, l'idée d'une "liste de naissance" peut canaliser les choses. pas une liste classique dans un magasin bien sûr, plutôt un n° de compte mais avec une idée précise d'un "grand" cadeau à quoi servirait l'argent. le coupler à une possibilité de don, comme cela se fait pour les mariages, éventuellement. pour notre premier, l'idée était de financer les travaux (écologiques!) nécessaires pour sa future chambre. pour la deuxième, le financement a servi à réaménager la dite chambre en une chambre pour deux. en remerciement nous avons chaque fois envoyé un "photo-reportage" des travaux.

Shabnam a dit…

Grenouille, j'adore cette idée que tu partages: plus on s'encombre de choses plus notre vie se complique.
un exemple qui n'a rien à voir avec des petits, mais d'une rando: j'avais voyagé avec le strict minimum; de ce fait j'étais prête une heure avant tous les autres, du simple faitq ue mon sac était mille fois plus simple à faire. je ne pestais pas parce que je ne retrouvais pas tel ou tel objet.
si on prend le temps d'y penser: nos besoins sont simples, ceux des enfants aussi (souvent l'attention). Je vois souvent des parents absorbés par leurs portables dans le métro et leur petits qui font tout pour attirer l'attention et là ça clash, car l'enfant énerve.

J'ai vu un père l'autre jour emmener son petit à la crèche sans poussette dans le métro. Et le petit marchait alors qu'il ne devait pas avoir ses ans. C'est chose rare aujourd'hui à Paris, mais le petit allait très bien et le père n'était pas encombré. ils étaient main dans la main.

Cécilette a dit…

Perso, moi le coup de la ficelle tendue entre deux chaises, comme sur la photo, j'aurais trop peur que les chaises tombent sur le bébé, mais bon, je suis peut-être d'une nature anxieuse...
Sinon , pour mes enfants, je n'ai utilisé que des trucs d'occasion, (sauf sièges-auto)que j'ai ensuite donné à quelqu'un d'autre, donc longue vie aux articles de puériculture !

grenouille a dit…

Juste pour la peur de cécilette : c'est pour ça que je dis qu'il ne faut pas laisser sans surveillance ! ;-)
En fait on a utilisé le truc au début, quand bébé n'était pas trop habile avec ses mains et ne risquait pas de tirer fort dessus... Après, quand ça a évolué, on accrochait au lit à barreau, aux pieds de table...toujours sous surveillance, évidemment !

Shabnam a dit…

ça me rappelle ma mère qui nous disait qu'elle changeant très souvent ce qu'elle pendait au-dessus de notre tête quand nous étions bébé. elle suspendait des casseroles, ou des choses qui brillent, ou des nounours, etc. l'idée était de changer souvent! c'est bcp plus intéressant pour un bébé!

maud a dit…

plus on a d'enfants, plus on voit que beaucoup de choses sont inutiles et moins on utilise le matériel de puériculture !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...