samedi 5 novembre 2011

Truc n°691: que faire des déchets verts de votre gazon?


Un truc de Jérémie, un lecteur, content de sa technique et de sa pratique dans son jardin, qu'il partage ici avec vous:

"Ayant une assez grande surface à tondre, l'évacuation de l'herbe reste problématique, comme pour certains propriétaires de terrain. Nous n'avons pas tous un véhicule approprié pour amener les déchets verts à la déchetterie.

Voilà donc ce que je fais depuis cette année : je vide, en gros, mes paniers d'herbes le long de la cloture délimitant notre propriété, sur une épaisseur de 20 à 30 cm que j'arrange à la fin de la séance de tonte pour faire propre.

1er avantage : les mauvaises herbes, inaccessibles avec la tondeuse le long de la clôture, est étouffé grâce à l'herbe fraîchement tondu.

2ème avantage : du fait de l'épaisseur du tas d'herbe le long de la barrière, les animaux ne viendront plus gratter la pelouse car ils ne peuvent plus passer sous la clôture.

3ème gros avantage : la corvée de faire des voyages à la déchetterie pour évacuer l'herbe n'est plus à faire.

4ème avantage : le passage le long de la clôture est plus facile avec l'épaisseur d'herbe. Il n'est plus la peine de passer au ralenti de peur de s'accrocher à la barrière.

Puis régulièrement je remets en place, tous les 4 ou 5 tontes, une épaisseur d'herbe. Ayant une bonne longueur de clôture j'alterne d'une tonte à l'autre (par exemple: j'installe une épaisseur d'herbes les 20 premiers mètres durant la première tonte, puis la tonte suivante, les 20 suivant, puis etc ... jusqu'à en revenir au 20 premiers mètres etc etc...). "

NB: au pied des jeunes arbres et arbustes, je mets un panier d'herbe autour pour qu'avec la tondeuse je puisse tourner facilement autour et ne pas les blesser. Encore de l'herbe en moins à évacuer."


Merci à lui, pour ce partage!

Photos: Jérémie


4 commentaires:

Mike l'agroécolo permaculteur a dit…

un jour, il faudra faire une liste détaillée et commentée des bonnes pratiques agroécologiques aux jardins.

Le pailli avec l'herbe tondue en fait partie, idem avec les branches coupées, les herbes indésirées (que certains appellent "mauvaises herbes"), les résidus végétaux de cuisine (épluchures, coquilles d'oeufs, ...). Tout cela peut être empilé en couches successives, ce qui permet d'obtenir à moindre frais un excellent compost naturel, sur lequel on peut planter quand il devient mûr ! ;-)

A quand un livre sur les bonnes pratiques de la permaculture et de l'agroécologie ?

Je vais peut-être en écrire un, tiens !

Anissina Turelle a dit…

Bonne idée. Zhom aussi a 2500 m² à tondre et il met l'herbe aux pieds des arbres et des plantations.

Michèle a dit…

Effectivement c'est une excellente idée en plus les arguments sont pertinents ..je vais en parler à mon époux et à d'autres amis .
bonne soirée

Anonyme a dit…

merci beaucoup pour l'idée, je vais la mettre en pratique dès la prochaine tonte
auparavant, je ne ramassais pas l'herbe coupée, je la laissais sur place, mais à chaque fois que j'allais étendre mon linge dehors, j'en ramenais immanquablement à la maison, ce qui me mettais en colère car j'étais obligée de balayler après chaque machine de linge

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...