lundi 31 janvier 2011

Défi minimaliste, semaine 4 :je donne et j'échange ou je revends

J'ai commencé, pour ce défi minimaliste, à jeter ce qui était irrécupérable. Puis, j'ai donné et continue à donner toutes les petites choses dont je voulais me débarrasser. Enfin, pour ces objets qui ont plus de valeur, j'ai pour souhait premier de les échanger, et si je ne trouve pas preuneur, de les revendre.
Les échanger, cela ne va pas débarrasser mon appartement me direz vous ! Mais si l'échange se fait contre des objets dont nous avons vraiment besoin (comme par exemple un matelas pour le lit de notre lutin, c'est une acquisition dont nous ne pourrons pas nous passer !), cela reste tout de même bénéfique.

J'échange/vends donc :

- un surf avec ses fixations

- des boots de surf

- des chaussures de glacier cramponnables que ma mère m'avait donné mais qui ne me vont pas

- des jeux pour DS


J'ai passé mes annonces sur Peuplade, My Recycled Stuff, pour les échanges, puis je pense le faire sur Ebay (version petites annonces) et le Bon Coin pour essayer de revendre si l'échange ne fonctionne pas.


Je continue aussi à donner quelques trucs :

- une petite friteuse

- des bocaux pour faire par exemple des confitures, car nous en avons vraiment trop

- des bouteilles en verre qui peuvent servir à quelqu'un faisant son propre jus de fruit ou sirop.

NB : Pour ce qui est des choses que je donne, tout ne trouve pas preneur. Et oui, même en donnant, on ne trouve pas toujours quelqu'un pour prendre ! Alors, d'ici Mars, tout ce qu'il restera sera emmené par ma soeur qui va participer à un vide grenier. Elle me débarrasse, et en échange, elle se fera un peu d'argent, et hop, tout le monde est content.



Edit du 02/02/2011 : Le site Recupe.net semble bien fonctionner pour les dons.


Edit du 03/03/2011 : Tous les objets que j'avais à donner dans mes divers posts au sujet du défit minimaliste ont maintenant trouvé preneur. Ce qui a le mieux fonctionné : les sites Peuplade et Recupe.net, et tout simplement en parler à mes proches, qui eux aussi ont fait passer le message.

Truc n°579: Salir le moins de vaisselle possible

Il est vrai qu'il faut faire attention de ne pas dépenser trop d'eau pour laver sa vaisselle. Il faut aussi penser à salir le moins de vaisselle possible lorsque l'on cuisine, afin de réduire tout ça en amont !
Voici quelques petits trucs que nous utilisons chez nous, il y a certainement bien d'autres, donnez nous vos idées en commentaires !

- faire la sauce pour les pâtes en grosse quantité : nous mangeons régulièrement des pâtes, alors je fais toujours de la sauce tomate pour plusieurs fois d'un coup, que je mets ensuite dans un pot en verre, puis, une fois refroidie, au frigo. Conclusion : la casserole n'est à laver qu'une seule fois, et ensuite, le pot une fois. C'est tout bénéf si vous faites de la sauce pour 3 ou 4 fois ! Je la garde personnellement un peu plus d'une semaine, et je n'ai jamais eu de problème de moisissure.

- râper l'emmental pour plusieurs fois : si vous achetez l'emmental non râpé, pensez à en râper un gros morceau et mettez le dans un bocal au frigo. Même résultat que pour la sauce !

- faites réchauffer la sauce de vos pâtes dans la casserole dans laquelle elles ont cuit (sur une plaque éteinte, si elle est électrique). Et hop, une casserole de moins à laver !

- gardez votre verre pour plusieurs repas. Si chaque personne a un verre attitré, il peut bien servir plusieurs fois !

- découpez vos gâteaux ou tartes directement dans leur plat de cuisson (en admettant que le plat le permette bien entendu) et gardez le même couteau jusqu'à ce que tout le gâteau soit mangé en le laissant dans le plat.

- évitez d'utiliser un nombre important de robots ménagers et autres ustensiles très spécialisés.

- etc ...

samedi 29 janvier 2011

Truc n°578: inspirez-vous des bons exemples

Il y a de plus en plus de documentaires ou vidéos en ligne qui témoignent de bons exemples de personnes qui font changer et évoluer les choses, la société, la reconnaissance, le revenu, etc. autour d'eux.

Par exemple, j'ai pu découvrir la série de documentaires: les Artisans du Changement. Un vrai bol d'air.

Résumé :

Existe-t-il une voie permettant à tous de profiter des richesses de notre planète sans compromettre les ressources des générations futures? La réponse se trouve aux quatre coins du globe, auprès d'hommes et de femmes qui ont réussi à créer de nouveaux modèles de développement économique. Innovateurs, ils ont décidé d'emprunter une nouvelle voie pour une croissance durable et soutenable, pour l'homme comme pour la planète. Ils sont agriculteurs, chimistes ou architectes, médecins, commerçants ou banquiers... Ces Artisans du Changement cherchent et mettent en œuvre des solutions innovantes aux menaces qui pèsent sur notre planète.


Loin de tout militantisme écologique ou politique, les Artisans du Changement sont avant tout des entrepreneurs. Cette collection documentaire propose d'aller à la rencontre de ces pionniers d'un genre nouveau. Ils croient en un capitalisme créateur de richesses sociales, économiques et environnementales. Ils ne sont heureusement pas les seuls à promouvoir de telles idées, mais ces Artisans du Changement nous apportent la preuve, au quotidien, à leur échelle, que c'est possible.


J'ai vu l'épisode 11 "Le salaire de l'espoir" autour de trois exemples fabuleux:

  • Albina Ruiz: a sorti les recycleurs de l'anonymat et de la honte, pour faire reconnaître leur métier et leur faire reconnaître qu'ils fnt un métier utile et qui n'est pas honteux mais une valeur ajoutée pour leur économie.
  • Bagoré Bathily: qui a créé la première laiterie au Sénégal et tout un nouveau marché local permettant de vendre du lait sénégalais
  • Seri Youlou et son collaborateur Thomas Granier qui forment des maçons à une technique de la voûte nubienne d'il y a 3000 ans, oublié, mais adaptée au Burkina Faso où iil n'y pas de bois et le métal est si cher. Avec la voûte, des maisons qui n'ont plus besoin de poutres, et qui restent fraiches sous la chaleur tapante, ou tempérée dans le froid de la nuit. (plus d'informations ici)

Voir aussi cette présentation Ted.com (site à découvrir impérativement) d'une sacré dame - Majora Carter - qui nous montre que oui c'est possible de faire changer, évoluer le choses dans le bon sens. Very inspiring. Son témoignage est construit autour d'exemples concrets.

Si les sous-titres en français ne s'affichent pas, cliquez en bas à gauche pour les avoir.



Merci Ted.com!

vendredi 28 janvier 2011

Défi minimaliste: à la recherche de nouveaux propriétaires

Dans le cadre de mon défi minimaliste, je vous l'ai déjà dit, le plus dur c'est de trouver un nouveau propriétaire qui a besoin de ces choses. S'il y a des amis, des lecteurs qui sont à Paris et qui ont besoin de quelque chose ci-dessous, ce sera avec plaisir (écrire: ripegreenideas (c'est un compte gmail.com).

Set calligraphie chinoise (neuf)
petit tamis
mini thermos
4 pièges à souris
mini fouet
Etendeur à linge qui s'accroche au mur. Pratique mais usé, mais en parfait état de marche
Set en inox pour manger des escargots à 4 (pinces, fourchettes et assiettes)
deux embouts pour barre à rideau
Echarpe (jamais utilisée)
Double cadre, cuir et textile.
Chaussures à talon de la grand-mère que j'adore mais qui sont trop petites pour moi- taille 38 (des années 70 - mises une fois)

Le titre indique le tout ; )

jeudi 27 janvier 2011

Truc n°577 : peindre, coller, ... sans chimie

La pollution des intérieurs est souvent décriées, mais comment y remédier ? En utilisant des produits non toxiques ! Le site Esprit Cabane propose diverses recettes pour faire vous même vos peintures, colles, patines, ... J'ai testé certaines des recettes, et j'ai été enchantée à chaque fois. Je consulte toujours les recettes disponible avant d'acheter peinture, colle, ... et bien souvent, je trouve mon bonheur !
Le site propose aussi des idées de bricolage plus ou moins compliqués, des recettes de produits d'entretient, ... 

Pour accéder aux recettes : Cliquer sur l'onglet "Bricolage Bio" puis passer la souris sur les différentes proposition "Enduits", "Colles",  "Bois", ... pour faire apparaître la liste des recettes disponibles.

mercredi 26 janvier 2011

Défi minimaliste, semaine 3 : je continue à donner

Je continue cette semaine avec des choses à donner  :

- un ensemble de mesuring cups (utilisées en amérique du nord pour faire la cuisine)

- un lecteur DVD

- deux cruches en acier (1L et 0,5L)

- du maquillage, tout un tas de maquillage, que j'ai alors que je ne me maquille jamais ! je me demande d'ailleurs comment j'ai fait pour récupérer tout ça (sans jamais dépenser un centime en maquillage) !

- un pull rose que l'on m'a donné et que je n'ai jamais mis

- un Tshirt blanc, donné lui aussi, mais dont je ne pourrai pas me servir pour ce que je voulais

- un livre d'histoire, que l'on m'a donné, que j'ai lu, et dont je ne me servirai plus.

Encore une fois, tout n'a pas trouvé preneur et tout se trouve sur Grenoble. Si quelque chose vous intéresse, donnez moi votre mail en commentaire (qui ne sera pas publié si vous ne le souhaitez pas).

Et petit reportage sur l'art de se débarrasser de ses objets inutiles sur le site de Global Mag : le truc des 3 cartons est vraiment super !

mardi 25 janvier 2011

Truc n°576 : Manger moins de viande

Manger moins de viande, ce n'est pas seulement faire un geste pour diminuer la part de souffrance animale dont parle le truc 544 : c'est aussi générer moins de co2 via sa consommation, comme expliqué sur ce site. Une raison qui explique aussi pourquoi figure souvent la question "mangez-vous de la viande ?" dans les bilans carbone... Et de toutes façons, c'est une démarche également intéressante pour la santé, car l'excès de graisses animales est tout à fait néfaste...

Si la cuisine végétarienne vous semble totalement ésotérique, un bon truc est de continuer à cuisiner comme d'habitude, mais en diminuant sensiblement les quantités - ce qui marche particulièrement bien avec les fricassées, en mettant plus de légumes et moins de morceaux de viande. Au lieu de manger un blanc de poulet chacun, il est facile d'en diviser un seul en émincé qui conviendra à trois personnes. Ainsi, pour le nouvel an j'ai acheté un seul magret de canard qui fut mangé par 4 convives... et mes invités n'ont rien remarqué concernant les proportions, car le goût était là, et le repas était fort copieux!

Et si vous n'êtes pas végétarien(ne) mais que la cuisine végétarienne vous intéresse - elle est de toutes façons beaucoup plus inventive, équilibrée et savoureuse qu'on ne le pense souvent - alors allez faire un tour ici, , ou encore . Ce ne sont pas les recettes qui manquent, et même les "fakes" pleins de saveurs vous amuseront - comme ci-dessus, mes boulettes de seitan maison avec des pâtes aux poireaux!

lundi 24 janvier 2011

A voir demain sur Arte à 20.35


Noir sur blanc

1T

Société réalisé en 2009 par Susanne Jäger

C'est l'histoire d'un journaliste qui se glisse dans la peau d'un noir - les réactions son telles - c'est à voir. Voir la critique Telerama ici: petit extrait "« L'Afrique est aux singes, l'Europe est aux Blancs. » A l'entrée de la boîte de nuit bavaroise, Kwami, avec sa peau noire, n'est pas franchement le bienvenu."




sinon petit résumé:
" Sous le nom de Kwami Ogonno, un immigré somalien maîtrisant bien l'allemand, qu'il aurait appris à l'Institut Goethe de Dar es-Saalam, Günter Wallraff parcourt l'Allemagne. Il se mêle incognito aux fans déchaînés d'une équipe de football, s'efforce de louer un appartement, un jardin ouvrier ou une place de camping, cherche du travail, prend les transports en commun berlinois et invite une femme à danser. Bref, il tente de mener une vie normale dans son pays «d'accueil». Et bien mal lui en prend dans la plupart des cas ! De la discrimination grossière à la menace physique en passant par tous les registres de l'insulte, le citoyen allemand lambda offre à la caméra cachée de Günter Wallraff une image dévastatrice, pleine de racisme ordinaire et de violence larvée".

dimanche 23 janvier 2011

Truc n°575 : coussin multi-usages

Comme indiqué dans le truc 573, il n'est pas nécessaire de s'encombrer de trop d'objets à la naissance d'un enfant, surtout qu'on ne sait jamais si on en aura beaucoup l'usage ou non - et de toutes façon pour si peu de temps...
Je signale donc un objet qui m'a été extrêmement utile pendant assez longtemps, car multi-usage : le coussin d'allaitement (ou "de maternité"). Je l'avais acheté ici, car rempli de billes de liège - soit biodégradables, non-toxiques, et sentant délicieusement bon - mais on en trouve aussi rempli de balle d'épeautre, on peut le faire soi-même en récup' avec ce tuto, etc...
Et il m'a servi à :

- caler confortablement mon ventre quand j'étais enceinte jusqu'aux yeux et ne savais plus comment m'allonger pour dormir (surtout dernière position ici)

- soutenir le bébé sans fatiguer au moment de l'allaitement (bizarrement, c'est à cela qu'il m'a le moins servi car j'ai plus utilisé un autre coussin plus léger au tout début - pour le réutiliser ensuite, mais je pouvais m'en passer)

- caler le bébé lorsqu'il s'endort, par exemple pour l'empêcher de rouler s'il s'est endormi sur le canapé, pour lui faire un petit nid confortable au creux du boudin replié en "U", aider le bébé à s'asseoir alors qu'il n'est pas encore assez musclé pour, etc..

Pas besoin de cosy, de transat ou de je ne sais quoi d'autre ! Le coussin d'allaitement nous fut tellement utile que nous l'avons toujours emporté en vacances, et nous a permis de nous adapter à n'importe quel endroit. Et aujourd'hui, la chose nous sert toujours en tant que coussin d'appoint...

vendredi 21 janvier 2011

Truc n°574 : Utiliser la juste dose de shampoing

Alors que j'étais sous la douche en train de me laver les cheveux, j'ai réalisé que j'utilise souvent trop de shampoing au vu de la quantité de mousse que cela génère.
L'idée est de trouver la dose de shampoing minimum nécessaire pour se laver les cheveux et éviter de générer de la mousse inutile.


Source photo :
http://www.encyclopedie-incomplete.com/?Dix-Neuf-Questions-et-les-Reponses

mercredi 19 janvier 2011

Défi minimaliste en cours

Encore tout ce barda à trier pour trouver la bonne personne qui voudra de chacune de ces choses.

En tout, mon apartement commence à ressembler à quelque chose de plus sain!

Défi minimaliste, semaine 2 : je donne

Après avoir jeté (dans la poubelle correspondante bien entendu) ce qui vraiment ne pouvait plus servir, j'ai continué en mettant de côté des choses à donner :

1- tout un tas de bijoux que je ne mets jamais car j'ai mes boucles d'oreilles et mon collier fétiches, et que je n'en change jamais

2- de jolies bouteilles que je gardais mais dont je ne me suis jamais servie

3- des petits chevaux en céramiques que ma soeur m'avait fabriqué mais qu'elle a oublié de percé et dont je ne peux pas me servir comme boutons, ce que je recherchais au départ

4- des numéros spéciaux des Inrocks que nous avons en double (sur les 50 ans du rock)

5- des boites de CD vides

6- des CD que je n'écoutais plus

7- un téléphone fixe dont on ne se sert plus

Tout cela n'a pas encore trouvé acquéreur, et je pense donc passer des petites annonces sur Peuplade, My Recycle Stuff (et peut-être d'autres sites si ça ne part pas sur ceux-là). Si quelqu'un parmi vous est intéressé, tout ceci ce trouve sur Grenoble.

lundi 17 janvier 2011

Truc n°573: Bébé arrive : avez-vous besoin de tout ça?

Par nature, le jeune parent est un peu anxieux : plein de bonnes intentions, mais en même temps la peur de mal faire est forte. Les industriels l’ont bien compris, qui s’engouffrent dans cette angoisse pour vendre aux parents toutes sortes de solutions miracles pour leur bonheur et celui de leur bébé : cosy, transat, balancelle, baby-cook, portique et tapis d’éveil, etc… Objets qui encombreront votre intérieur, qui parfois ne vous serviront jamais car finalement inadaptés, dont l’usage sera éphémère et dont il faudra très rapidement se débarrasser, soit en les donnant, soit en les vendant, soit (absolument anti-écologique !!!) en les mettant à la benne…

La question est donc : aurez-vous vraiment besoin de tout ce barda ? Si ces question vous concernent, je vous conseille vivement de lire cette discussion, qui m’a beaucoup appris et aidée avant la naissance de ma fille.
Et ici un petit truc tout simple que j'ai pratiqué : le portique d'éveil fut une cordelette tendue entre deux chaises, où j'accrochais un peu n'importe quoi qui puisse être intéressant et sans danger pour un bébé - ne pas laisser sans surveillance bien sûr... !

vendredi 14 janvier 2011

Truc n°572: sèche linge zéro encombrement

Si vous vivez en appartement, que vous disposez de peu de place et ne savez quoi faire du linge humide qui sort tout juste de votre machine... Non, la solution ne réside pas dans un sèche-linge électrique qui :


1) fera grimper votre facture électrique

2) prendra plus d'1m2 de place au sol

3) tombera en panne et vous occasionnera des frais

4) génèrera autant d'humidité dans votre salle de bain que le séchage naturel, mais plus rapidement.

Simple alternative, il est facile d'installer ceci chez soi :



Encombrement minimum et séchage rapide grâce au chauffage de la salle-de-bain. Et si vous n’avez pas de baignoire vous pourrez lui trouver une place ailleurs dans la mesure où le linge bien essoré en machine ne goutte pas – pour les pull lavés à la main, par contre, un carrelage s’impose.


Vous trouverez le même système tout fait ici, plus modulable là, ou quelques explications pour un bidouillage maison.

mardi 11 janvier 2011

Truc n°571: Thé ou café low-tech

Preuve que nous sommes des victimes du matraquage publicitaire, le succès de la machine à café type nespresso ne se dément pas, et pareil maintenant pour une... machine à thé ! Puisque la première a du succès, pourquoi ne pas inventer un deuxième engin ? Bientôt la machine à faire le chocolat, si elle n’est pas déjà pondue… Difficile de comprendre pourquoi les gens veulent s'encombrer de quelque chose qui coûte cher, a consommé et consommera tant d'énergie grise, tombera en panne, devra être mise dans la poubelle de recyclage et ne sera pas entièrement recyclé...

Pour ma part, je vous propose deux techniques ultra-épurée, ou "low-technology", mille fois plus tendance, et ultra plus facile - peu de nettoyage, pas d'encombrement, pas de déchets si vous avez un compost, et bien sûr pas de panne... Un peu comme ici, mais en différent !

1) le thé à la passoire : a) chauffez un fond d'eau dans une casserole multi-usages b) posez une petite passoire au-dessus de votre tasse, et versez-y une bonne pincée de thé en vrac c) versez l'eau, laissez infuser à votre convenance (savourez cet avantage que n'autorise pas la machine), enlevez la passoire et jettez le thé au compost !
Notons qu'une version pour plusieurs personnes existe avec la même passoire, il suffit de verser le thé directement dans la casserole, et d'utiliser la passoire au-dessus de chaque tasse pour filtrer.

2) la café à la cafetière italienne inox : superbe objet simple et peu encombrant ! On met l'eau en bas, le café dans le filtre, et on met à chauffer ! Il est facile de faire un café moins serré en mettant tout simplement moins de café pour une même dose d'eau... et c'est à mon avis le meilleur café que je connaisse !

Et vous savez quoi ? Ces systèmes vous permettent de choisir une variété de thés et cafés absolument infinie, de tous les parfums, de toutes les provenance, bios ou non, équitables ou pas, cher ou moins cher.... What else ?

dimanche 9 janvier 2011

Truc n°570 : avec un pull troué

Avec un vieux pull, on peux faire mille choses si on est un peu couturière ! Il y en a qui en font des robes-pull pour petite fille, d'autres qui en font des gilets longs, des sweat oversize à manches courtes, des chauffe-épaules et que sais-je encore ! Pour ma part, avec un pull fin de très bonne qualité qui avait un trou, j'ai fait un gilet chaud pour ma fille de deux ans : pour de jolies finitions je l'ai entièrement doublé, ce qui donne une encolure parfaitement nette.
Avant de le coudre, j'ai reprisé le petit trou gênant puis l'ai masqué par une petite poche cousue dessus, en veillant bien sûr ensuite à ce que cela se trouve au bon endroit du patron Quelques photos supplémentaires et un tuto ici.

samedi 8 janvier 2011

Défit minimaliste : semaine 1 : je jette


Dans le cadre du challenge minimaliste (Truc n°566) que nous nous sommes lancées avec Shabnam, j'ai décidé de commencer par jeter des affaires dont je ne pouvais vraiment plus rien faire :




- un panier à linge sale qui avait perdu son couvercle et dont l'armature en métal sortait du tissu (et sur laquelle je me raccrochais tout le temps)
- une housse de clic clac trouée, délavée, tachée qui ne nous servait plus à rien puisque nous n'avons plus le dit clic clac
- une paire de chaussettes (mais attention, c'était MA paire de chaussettes favorite, que je me disais que j'allais jeter depuis quelque chose comme 3 ans, qui était usée usée usée !)
- un jogging fichu
- un batteur à oeuf manuel que j'ai déjà essayé de réparer 10 fois mais qui n'a pas l'air de vouloir se laisser faire
- un bas de maillot de bain tout usé
- une tentative de guirlande décorative totalement ratée qui a attendu 2 ans une potentielle idée de génie pour une nouvelle vie, mais l'idée de génie n'est jamais venue ...


Voilà, ce sont de petites choses, mais que je n'aurais jamais jeté si je ne m'étais pas lancée ce challenge. Elles traînaient chez nous depuis des lustres, attendant l'heure fatidique de la poubelle que voilà venue.

jeudi 6 janvier 2011

Jour 5: tri des vêtements

Vu que je fais le défi minimaliste, je m'applique ces bonnes règles dont j'ai déjà parlé en août 2009 Ripe Green Ideas.

"Après avoir fait le tri dans le placard comment optimiser la réutilisation et la récup

C'est toujours bien de faire du tri dans ses affaires, mais on ne sait pas toujours quoi faire de ses vêtements usés.

Tout d'abord, ne donnez que ce qui est dans un état impeccable aux œuvres de charité (Emmaüs, etc.). Je suis déjà allée voir le tri de vêtements à l'Emmaüs de Grenoble.

Des montagnes de vêtements s'accumulent et une grande partie des vêtements portent des défauts (taches, boutons qui manquent, traces d'usure, etc.). Ils sont obligés d'envoyer 3 bennes par semaine à un autre centre pour que le "reste" soit transformé en chiffons.

Tout cela à un coût pour eux: (collecte, tri, transport) donc ne donnez aux oeuvres de charité que des choses de qualité.

Pour le reste, voici la première idée: Gardez vos vieilles chaussettes pour cirer les chaussures, ou enlever la poussière, polir, etc.

Si vos chaussures ne peuvent plus être réparées par le cordonnier, pensez à récupérer ce qui peut resservir, tels que les lacets. Ils pourront resservir comme lacets ou pour attacher quelque chose.

Pensez à récupérer tous les boutons des vieilles chemises. Ça servira toujours!

Mais ne jetez pas la chemise, transformez-la. Après le vieux drap transformé en torchons ou en chiffons de ménage (Truc n°334), pensez aussi à transformer aussi vos vieux T-shirts et chemises en chiffons de ménage ou chiffons pour le bricolage.

Lorsque le tissu de la chemise est de bonne qualité, mais la chemise est irrécupérable en tant que telle, je découpe la chemise pour garder le tissu sous le coude pour faire des petites créations (avec mes nièces pour leurs jouets) ou pour rapiécer un autre vêtement.

Quand un pantalon est déchiré entre les jambes, on peut le recoudre, mais un jour il faut accepter de dire au revoir à son pantalon préf'. Mais pensez à récupérer les poches lorsqu'il y a des fermetures éclairs car on peut en faire des pochettes . C'est très simple et rapide à faire, et selon la forme.

La poche de droite à été utilisée pour mettre les choses de couture.


mercredi 5 janvier 2011

A voir sur France 2: Un Jour sur la Terre

L'émission d'hier soir sur France 2, Un Jour sur la Terre est disponible en ligne. Profitez-en c'est intéressant, instructif, et incroyable.

Jour 4: je rends les choses à leur proprio!


Dans le cadre du challenge minimaliste (Truc n°566),

je fais le grand tri des choses chez moi et je découvre que j'ai bien des choses à rendre aux amis:
- des livres
- un thermos
- un frisbee
- des dvds
- des cds
- un disque dur externe

Et oui, ça fait parti du défi, ramener les choses chez leur propriétaires!

C'est tout ce que j'ai trouvé pour l'instant, mais je suis sûre qu'il doit y avoir d'autres choses...

mardi 4 janvier 2011

Truc n°569 : modifier la température de l'eau

Lorsque l'on met une lessive dans la machine, logiquement, on choisit la température de lavage en fonction du type et de la saleté du linge. Je me suis rendue compte que je faisais presque inconsciemment de même lorsque je fais la vaisselle (à la main). 
Je lave bien sûr toute la vaisselle à l'eau chaude, mais je n'utilise de l'eau vraiment très chaude que pour les instruments très gras (comme une poêle où auront cuit des saucisses par exemple !). Pour le reste, une eau modérément chaude suffit à rendre la vaisselle bien propre. Il est d'autant plus facile d'appliquer ce truc si vous avez à votre robinet un mitigeur. 
En appliquant ce principe, moins d'eau chaude est utilisée, donc moins d'énergie.

Image : Merlin l'enchanteur, Disney.

lundi 3 janvier 2011

Jour 3: tri des livres


Dans le cadre du challenge minimaliste (Truc n°566), j'ai fait le grand tri dans mes livres:

- d'un côté ceux pour ma thèse que j'ai pu déposer à mon labo
- de l'autre, ceux que j'ai mis dans mon sac à dos pour les emmener chez Gibert Joseph pour les revendre (je dois admettre que j'ai la flemme de vendre mes livres sur amazon). Ce qui est bien chez eux, c'est qu'il y a une boîte pour une association où nous pouvons déposer des livres.

7, rue Pierre Sarrazin
75006 Paris
Tél : 01 44 41 88 88
Fax : 01 44 41 88 50
Du lundi au samedi: 09h30 à 19h00

- ah oui, j'ai déposé des livres à la laverie en bas de chez moi. Un peu comme dans la mouvance du Bookcrossing. J'en ai parlé ici dans les commentaires du Truc n°473.

dimanche 2 janvier 2011

Jour 2: cadeau à une copine


En se préparant pour le nouvel an, une copine avait besoin d'une rouge à lèvres, bien rouge. J'en avais un de très bonne qualité que je n'ai jamais utilisé.

Eh hop! cadeau utile qui lui a fait plaisir à elle et à moi (j'adore voir qu'une chose puisse être utile à un(e) ami(e).

samedi 1 janvier 2011

Jour 1: don de fauteils


Dans le cadre du challenge minimaliste (Truc n°566) que Clémentine et moi nous nous fixons pour le mois de janvier, - autrement dit donner, recycler, partager les choses qui ne nous sont pas ou trop peu utiles et qui peuvent servir à d'autres - voici ma première initiative:

Je donne deux fauteuils à une personne qui a une âme de réparateur et créatrice.

Je vois de très belles rénovations de fauteuils, mais je n'ai pas le courage, ni la place pour ces fauteuils. Quelqu'un est intéressé? Sinon, je devrais trouver sur un des réseaux de dons. Mais je commence par vous au cas où!
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...