samedi 22 octobre 2011

Truc n°687 : fabriquer des meubles avec des casses d'imprimeur


Si vous aussi vous avez dans votre grenier un (ou plusieurs) ancien casier d'imprimeur à multiples cases chiné en brocante, allez le chercher ! Nid à poussière quand il sert d'étagère à miniatures, son usage peut évoluer en quelque chose de pratique et novateur tout en conservant son utilité première, à savoir présenter de petites choses de manière très pratique.

Pour réaliser une table basse (un bureau, une coiffeuse...) avec une casse d'imprimerie, rien de plus simple ! Une fois votre casier dégoté, nettoyez-le avec soin : brossage ou chiffon humide pour enlever la poussière, attention, pas trop d'eau, car les fonds de casiers se gondolent facilement.

Récupérez quatre pieds à l'occasion des encombrants, ou chez des voisins. Prenez soin de décaper les pieds s'ils sont peints ou vernis. Achetez-en dans un magasin de bricolage si vous n'en n'avez pas trouvé. Fixez les pieds à l'aide d'attaches prévues à cet effet (en magasin de bricolage également).

Une fois l'ensemble casier/pieds bien stable, harmonisez les couleurs. Laissez vous porter par votre imagination : teinture naturelle, cire ou peinture écolo, tous les goûts sont dans la nature.

Une fois cette phase préparatoire terminée, remplissez toutes les petites cases des trésors que vous aurez trouvés. Témoignages de nature (coquillages, fleurs séchées, graines, morceaux de bois, épices) ou souvenirs d'une vie (fèves, pièces, petits objets de collection), vous aurez sous les yeux le résultat de vos recherches. Pour plus d'esthétisme, pensez à alterner matières et couleurs.

Enfin, pour finir, faîtes découper dans votre magasin de bricolage préféré un morceau de verre d'épaisseur 4 mm aux dimensions de votre casier. Vous le fixerez à l'aide de baguettes de bois, elles aussi, récupérées.

Voilà une table vintage totalement originale, qui vous pouvez en être certains, fera parler agréablement vos convives à l'heure de l'apéritif. De quoi continuer à épater vos amis tout en étant très Écolo at Home !

Retrouvez les photos des meubles réalisés par mes petites mains en cliquant ici.

vendredi 21 octobre 2011

Truc n°686 : du compost en ville


Pas facile de composter ses déchets quand on est en ville : manque de place, peur des mauvaises odeurs, peur de gêner les voisins ou encore conjoint réticent à l'introduction de vers producteurs de compost dans la cuisine !

En cherchant à savoir s'il existait des composteurs municipaux à Lyon, où j'habite, j'ai découvert l'existence de composteurs associatifs. La ville en compte au moins trois ouverts à tous. Le composteur que je fréquente dépend de l'association Les Compostiers, mais ce n'est sûrement pas la seule association de ce type dans l'agglomération.

Amis citadins intéressés par le compostage, n'hésitez pas à vous renseigner pour connaître les possibilités dans votre ville, que les composteurs soient gérés par la municipalité ou un réseau associatif. Les associations peuvent également vous accompagner si vous souhaitez installer un composteur dans votre copropriété ou votre quartier.

Et vous, où et comment compostez-vous dans votre ville ?
Photo : un des composteurs lyonnais photographié par Nya

jeudi 20 octobre 2011

Truc n°685 : emballage cadeau en rouleau de papier toilette

Avec un rouleau de papier toilette, un peu de peinture, un bout de rafia et 4 agrafes, on peut faire un joli berlingot paquet cadeau pour mettre de petites choses pour Noël (ou autre). Le tutoriel est disponible sur blog de créations récup'.


mercredi 19 octobre 2011

C'est parti pour un Noël à la 1TPJ!


Bienvenue à Réparons & Re-Parons Noël


De joyeux lutins blogueurs s'engagent à réparer Noël en le re-parant de belles idées de "récup" simples, économes, amusantes, à faire en famille, pour embellir Noël, et remplir votre maison de bonheur et de rires.

Découvrez les premières idées et créations récup des blogueurs (dont Clémentine, Une Idea et Ripe Green Ideas d'1TPJ : ).

Commentez, proposez, participez, diffusez, pour récupérer Noël!

Il existe aussi une version en anglais de ce projet : Repurpose X-Mas

et/ou inscrivez-vous à la newsletter ou FB ou le flux rss.

mardi 18 octobre 2011

Truc n°684 : une bouillotte sèche pour l'hiver et l'été


Mon mari a toujours chaud, chaud l’été… Je cherchais une idée pour l’aider à rester au frais, et une de mes belle-sœurs m’a parlé de la bouillotte sèche (on avait déjà parlé des bouillottes liquides dans le truc n°284).
Saviez-vous qu’une bouillotte sèche est très simple à faire, et qu’elle peut aussi faire office de "froillotte" sèche ?
 
 
Il suffit de coudre un petit coussin d’environ 20 cm de côté (on peut aussi simplement réhabiliter une chaussette orpheline et en coudre l'extrémité) qu’on remplit de riz. De l’épeautre ou toute autre céréale si possible bio ira très bien aussi.
 
 
En mode froillotte, on place le coussin au congélateur le matin, et on le ressort pour le glisser entre les draps quelques minutes avant d’aller se coucher. Effet glaçon garanti ! La froillotte peut aussi servir de pain de glace pour les petits bobos (pour éviter de mettre des pansements à tort et à travers, surtout chez les enfants) ou les pique-niques, soyons créatifs !
 
 
En mode bouillotte sèche quand l’été indien sera reparti, on la passe une trentaine de secondes au micro-ondes (faites plusieurs essais en faisant attention !) ou on la laisse dans un four chaud éteint. Quelques minutes entre les draps ou directement sur les pieds gelés... le bonheur ! Et elle peut aussi servir à soulager les maux de ventre et les tensions dans la nuque.
 
 
Photo : mes bouillottes et leur housse en polaire

lundi 17 octobre 2011

Truc n°683 : Réutiliser les sacs en papier


Les sacs papier distribués par les pharmacies ou les vendeurs de cartes postales peuvent être utilisés pour faire sécher du thym sans qu'ils ne prennent la poussière. Pour cela j'attache le bouquet de thym avec un fil métallique plastifié (on en trouve parfois autour des bottes de radis ou de carottes), et je passe l'extrémité du fil par un trou au fond du sac papier, ensuite je suspend le tout la tête en bas. Ainsi le thym sèche à l'air libre tout en étant protégé de la poussière.

vendredi 14 octobre 2011

Truc n°682: des jouets pour le bain

L'autre soir, un enfant de 4 ans dans la baignoire chez moi...mais je n'ai pas de jouets pour le bain...

Et hop:
  • bouchons de liège (ça flotte bien!),
  • anciens pots en plastique (propres)
  • bouchons en plastique
  • les éponges naturelles
Et c'était la fête dans la salle de bain : ) La récup nous offre tellement de solutions simples...ça me satisfait à chaque fois.

jeudi 13 octobre 2011

Truc n°681 : Gérer les piles rechargeables


Pour savoir quelles piles sont rechargées et lesquelles sont à recharger, je les range dans une grosse boite d'allumettes compartimentée en 2 à l'aide d'un petit bout de carton : d'un côté les piles chargées et de l'autre les piles déchargées. Comme ça je sais toujours s'il me reste des piles
chargées !

mercredi 12 octobre 2011

Truc n°680 : éviter les excès de... conservation

Ce matin, j’ai eu la cruelle déception de découvrir qu’un petit papillon avait fait sa chrysalide dans un thé que j’adore, mais que je réservais pour les grandes occasions, les visites de ma belle-mère ou de mes amis… Il faut croire que je n’ai pas reçu d'amateurs de thé (humains) depuis longtemps !
Impossible de ne pas repenser à mon arrière grand-mère, qui ne se servait jamais des cadeaux qu’elle recevait, de peur de les user.

Constatation n° 1 : je ressemble plus à mon arrière grand-mère que je n'aime l'admettre.

Constatation n°2 : le gâchis peut aussi prendre la forme d'une conservation excessive

Le thé, le café, toutes ces choses qu’on a généralement en trop car ce sont des cadeaux courants et qu’on a tendance à garder… Et en extrapolant, la tasse qu'on adore mais qu'on a peur de casser, le vêtement qui nous va parfaitement mais qu'on ne voudrait pas abîmer... Autant apprécier que nous possédons à sa juste valeur au quotidien, sans excès de consommation ni de conservation.

(À suivre dans Un truc par jour : que faire d'un thé impropre à la consommation !)

Photo : les thés de Nya

mardi 11 octobre 2011

Truc n°679 : cuisinez des gâteaux ultra originaux* !


À toutes celles et ceux (j'en connais !) qui conservent dans leur réfrigérateur de nombreuses confitures (plusieurs réponses possibles) :

- dont les étiquettes se sont décollées avec le temps, et tiens, même en les goûtant, c'est bizarre mais, je ne vois pas à quoi elle peut être celle-là ;-)

- offertes avec amour, certes, mais pourquoi tant de haine. Cette confiture de potimarron-betterave, même juste après cuisson et avec beaucoup, beaucoup de sucre, elle n'a jamais été bonne, si ? (nota : penser à vérifier chez ceux qui ont eu le geste délicat d’offrir cette étonnante mixture si eux la mangent… ou ne font que l’offrir).

- qui tout doucement ont migré vers le fond du frigo, là où il fait bien frais, où le regard et la main ne vont jamais… oubliées jusqu’au nettoyage de printemps.

- mais qui ne se régalent que de celles aux fraises, liquidées en deux petits-déjeuners (de préférence en douce, parce que faudrait pas que Jules finisse mon super pot préféré quand même), alors que les douceurs aux noms étranges ne veulent pas descendre.

- mais qui ne tiennent pas de maisons d'hôtes, ces fameuses maisons où l'on peut (re)proposer chaque matin à de nouveaux convives des confitures aussi bizarres que… particulières. Hum… "Vous en reprendrez un peu, c’est une spécialité locale ?" Heu… non ! (au passage, on comprend que la recette n’ai pas dépassé les frontières du quartier).

Bref, à toutes celles qui comme moi détestent jeter de la nourriture mais qui se demandent s'il va falloir racheter un 2e frigo ou changer le régime alimentaire de leurs vers composteurs pour libérer le 1er de tous ces pots entamés ! J'ai la solution !

Cuisinez des gâteaux ultra originaux* !

La recette (qui change à chaque fois) tourne autour de :

2 oeufs
125 gr de beurre
125 gr de farine
1 pot de confiture trop bizarre entamée

On mélange tout, on met dans un moule, et on cuit la pâte 25 minutes à 180°C

Et hop, vous voici à l'initiative du quatre-quarts le plus diététique (et unique) au monde. Vous l'aurez remarqué, pas de sucre ni d'édulcorant dans cette recette généreuse, mais de la confiture que diable !

L'avantage… le gain de place (tout le monde l'aura compris). L'inconvénient : en cas de gâteau trop top mortel, difficile de redemander à Tata Confiote s’i il lui reste de sa "courge-betterave de 2006" qui après réflexion était vraiment trop trop bonne !

Et voilà, aujourd'hui encore vous avez protégé la planète (et votre santé), tout en repoussant les limites de votre réfrigérateur ! Félicitations ;-) Reste plus qu'à conserver vos amis, mais fort à parier que si vous leur faites cette recette, ils seront conquis !

* et délicieux bien sûr… enfin presque toujours.

samedi 8 octobre 2011

Noël arrive.... Récupérons-le!

Chers lecteurs,

Plusieurs blogueuses d'1TPJ se sont réunies pour lancer une initiative avec d'autres blogueurs autour de Noël pour Réparer et Re-Parer Noël.

Notre idée:

Les blogueurs en 2010 ont partagé tant de bonnes idées autour de la récup, autour d'un Noël fait maison, loin des malheurs engendrés par l'hyperconsommation. Il fallait donc réunir tout ce beau monde pour Noël 2011, pour que leurs idées se diffusent plus tôt, pour toucher et embellir les Noëls du plus grand nombre.

Lire la suite ici.


Vous êtes tous invités à y collaborer. :
C'est un blog collaboratif sans pub.

Pour l'instant, nous jouons encore avec la mise en page, la création d'une newsletter, mais nous avons déjà commencé à poster nos idées! Profitez-en.

Nous les relayerons de toute manière sur 1TPJ.

vendredi 7 octobre 2011

Truc n°678 : valoriser les épluchures comestibles

On se contente bien souvent de peler fruits et légumes pour nourrir aussi sec la poubelle. À croire qu’une fois la peau détachée du fruit, elle devient impropre... Le mieux serait évidemment de la manger directement, mais les recettes ne s’y prêtent pas toujours. Avec un peu d’imagination, cette source de vitamines (on parle bien sûr de produits bio, sinon les pesticides se concentrent dans les épluchures) peut généralement consommée.

Les épluchures de  légumes peuvent servir à faire de la soupe, du bouillon de légumes, de la purée. Coupées en julienne, elles viennent agrémenter les plats en sauce. Et n'oublions pas les chips !

Les épluchures de fruits peuvent être séchées au four pour faire d'excellentes tisanes ou chips. Les épluchures de pommes et d’agrumes sont aussi une source incroyable de pectine, qui suffit à gélifier les confitures et gelées de la plupart des fruits. Pour voir la recette complète, allez faire un tour chez C'est pas du crochet. Vous y trouverez aussi d'autres idées pour accommoder vos épluchures.

Et vous, que faites-vous de vos épluchures comestibles ?

jeudi 6 octobre 2011

Truc n°677 : Classer sans pochettes


Voici un truc que j'ai partagé sur mon blog de créations mais qui je pense, aura aussi sa place ici :
Pour s'organiser, il est bien utile parfois de pouvoir ranger dans des classeurs. Lorsque ce ne sont pas des feuilles A4 qui sont à classer, il n'est pas utile d'utiliser des pochettes plastiques. Elles peuvent être remplacée par des enveloppes sur lesquelles on indiquera le contenu, des sachets plastiques transparents, ... qu'il suffit de perforer.



mercredi 5 octobre 2011

Truc n°676: des glaçons de restes


Une idée d'un de nos lecteurs qu'il a posté sous le Truc n°495 à propos de quoi faire avec les fonds de bouteilles de vin, bière, etc.

"On peut aussi congeler un reste de vin dans un bac à glaçon, à utiliser au fur et à mesure des besoins pour une sauce."

Pas bête, non?

Photo: Coffee Ice Cubes by JamieAnne

lundi 3 octobre 2011

Truc n°675 : un brumisateur contre la chaleur


una idea a déjà parlé des brumisateurs dans le Truc n°663, mais voici une autre utilisation à ces objets décidément très pratiques !

Cet été, comme tous les étés, nous avons été nombreux à acheter de la crème solaire en spray, surtout pour les enfants. Et certains d’entre nous ont aussi acheté des brumisateurs d'eau minérale pour tenter de garder forme humaine pendant les grandes chaleurs. C’est vrai qu’une petite bruine est rafraîchissante !

Cet été, j’ai croisé dans un parc de Lyon deux personnes qui se brumisaient... avec un vaporisateur tout à fait banal. Elles m’ont donné l’idée de récupérer mon spray de crème solaire vide et de le nettoyer soigneusement. Une fois propre, je l’ai rempli d’eau : ses petites giclées sont tout aussi agréables que celles des brumisateurs achetés en grande surface. Ce truc marche évidemment aussi avec toutes sortes de vaporisateurs, à condition de bien rincer et d’assumer de sortir un vaporisateur pour plantes pour se rafraîchir en public !

Alors, si vous finissez votre spray de crème solaire en cet automne clément, pensez à le garder pour l’an prochain.

Photo : Nya

dimanche 2 octobre 2011

Truc n°674 : Créez des tableaux végétaux éphémères avec vos enfants

photo : una idea
L'automne arrive et les feuilles aux multiples couleurs apparaissent dans les jardins et les forêts.

C'est une bonne occasion de s'amuser à créer des motifs de toutes sortes et de les photographier.

C'est ce que nous avons fait ce matin, et cela a amusé petits et grands !

On peut faire des "tableaux" avec tout ce que l'on trouve dans la nature : cailloux, plumes, pommes de pin, branches, pépins......

Chaque saison apporte ses surprises.

Si vous êtes en quête d'inspiration, regardez par exemple les créations de l'artiste Nils Udo.
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...